Félicien Rops

Votre chambre, située sur la rive droite de la Meuse vous invite au calme et à la sérénité. La rive gauche, vous offrira de nombreuses occasions de faire la fête, comme Félicien.

Confort

Le magnifique lit capitonné rose n’attend plus qu’une chose, que vous y plongiez. De fabrication artisanale anglaise, ce mobilier de haut standing est digne des contes de fée. Si vous avez besoin d’écrire ou dessiner comme Félicien, un bureau marqueté de style Louis XV et un petit fauteuil datant de l’époque Charles X sont mis à votre disposition.

Deux gravures de Rops garnissent votre chambre. L’une plutôt méconnue : « La femme au trapèze » et le célèbre « enterrement wallon ». La salle de bain est à l’image du peintre : exubérante. La baignoire sur pied n’attend plus que vous pour un bain relaxant, de la mousse jusqu’au cou !

Vous disposez de 28 m2 d’espaces privatifs. La chambre possède une connexion câblée, le wi-fi et une smart TV avec chaînes internationales.

équipements

  • Savons élaborés à l'ancienne "Nez Zen"
  • Smart Tv Full HD
  • Câble internet
  • WiFi
  • Chaînes internationales
  • Sèche-cheveux
  • Fer et planche à repasser

Galerie

Hôtes

Muriel et Bernard sont des passionnés ! Passionnés d’art, de leur ville mais aussi de la vie.

La Villa Balat est à l’image de leurs nombreuses passions.

Amoureux de leur ville, de son patrimoine et de la nature, ils vous inviteront à découvrir les rues piétonnes où il fait bon flâner, les espaces d’exception à ne pas rater et surtout les lieux secrets et cachés qui font la renommée de la cité mosane.

Ils partageront avec vous leurs coups de cœur pour une journée culturelle, une séance shopping ou une pause récréative et gourmande. On les aime pour leur sérénité, leur sourire et leur bonne humeur quotidienne !  Aux petits soins avec leurs hôtes, ils feront de votre séjour un souvenir inoubliable !

Histoire

Né en plein cœur de Namur, Rops poursuit sa scolarité dans la cité mosane, notamment à l’Académie des Beaux-Arts. Il fait ses premières armes artistiques en participant à des journaux et cercles estudiantins bruxellois où s’échangent les idées d’avant-garde.

En 1857, il épouse Charlotte et s’installe au château de Thozée, propriété de ses beaux- parents. Il y trouve l’inspiration, il voyage aussi beaucoup et accomplit un travail gigantesque, menant de front l’écriture, la lithographie, la peinture, le dessin, l’aquarelle et la gravure à l’eau forte ! Sportif, il fonde le Royal Club Nautique Sambre et Meuse en 1862. Toujours en fonction de nos jours, ce club organise chaque été la descente de la Haute-Meuse, reliant Hastière à Wépion.

Eternel amoureux de la Meuse, c'est par la rame que Félicien découvre l'auberge « Au repos des artistes », à Anseremme. Pendant 20 ans, il retrouvera ses amis sur « l’île d’Amour », tous autant motivés par le désir de peindre « sur le motif » que de faire la fête.

S’il vit intensément, il est hanté par l’idée de la mort qu’il exprime par les filles qu’il peint, dessine, ou burine, partageant une vie mondaine bien remplie entre la France et la Belgique. Ce n’est qu’en 1874 que « l’infâme Fély » s‘établira à Paris, fasciné par cette maîtresse ardente mais sans jamais cesser de se ressourcer dans la nature, au bord de l’eau, ou dans les bois.

Rops